Inscrivez-vous pour la recevoir :

La rainetteSaison théâtraleAchetez en Villeneuvois
Accueil > Vie pratique > Transports et stationnement > Entretien de la voirie : une nouvelle technique mise en oeuvre

Entretien de la voirie : une nouvelle technique mise en oeuvre

La Ville met en œuvre cette année une nouvelle technique permettant la réparation rapide de plusieurs types de dégradations des routes : l’enrobé projeté.

A Villeneuve-sur-Lot, plus de 80 km de voies de circulation font l’objet d’un entretien constant par les services techniques municipaux. En effet, les routes subissent tout au long de leur vie des sollicitations externes dues au trafic et aux agressions climatiques qui, associées au vieillissement du bitume, entraînent la dégradation des conditions de roulement, du confort mais surtout de la sécurité des usagers.




Il existe des degrés divers de dégradation des chaussées :

- La rue est effectivement en très mauvais état et nécessite une réfection en profondeur : structure, bande de roulement, bordures,… On couple souvent ce type d'opérations avec la réfection des réseaux enfouis (eau, gaz, électricité, télécoms,…), comme c’est le cas en ce moment rue de Ribas.

- La structure de la chaussée est bonne mais la bande de roulement est en mauvais état.
On reprend uniquement la couche superficielle sur l'ensemble de la rue. Ce travail est effectué chaque année sur une partie du réseau. Cette année, 40 rues sont programmées.

- La chaussée présente des défauts ponctuels : nids de poule, ornières, ...
Il est possible de ne réparer que les endroits problématiques en procédant à ce qu'on appelle le "point à temps". Cela consiste à reboucher les trous avec du bitume. Simple et rapide, cette technique a quand même un défaut majeur : les réparations tiennent rarement dans le temps ce qui oblige les équipes à intervenir souvent sur les mêmes endroits.

Pour ce type d'intervention, la Ville a décidé de mettre en œuvre un nouveau procédé : l’enrobé projeté , une technique qui permet de supprimer les trous et refaire l’étanchéité du revêtement sans reprendre la structure.

Le procédé :

5 étapes permettent de réparer un point défectueux de la chaussée en quelques minutes :

1) nettoyage du support en soufflant de l’air comprimé
2) projection d’une couche d’accrochage (une émulsion de bitume)
3) bouchage du trou ou de la zone déformée avec un mélange de granulats et d’émulsion
4) projection d’une couche de granulats plus fins
5) compactage de la zone à l’aide d’un rouleau

Cette opération ne mobilise que peu de matériel et de personnel. Un seul camion, équipé d’un bras articulé manipulé par un opérateur, permet d’assurer l’ensemble des taches avant de passer le rouleau.

Une intervention ciblée uniquement sur la partie endommagée de la chaussée.
Une exécution rapide : la circulation peut reprendre immédiatement après l’intervention.
Préservant la sécurité : cette technique permet de limiter le rejet de gravillons, conservant ainsi l’adhérence de la chaussé.
Performante et durable : sur les zones réparées, l’étanchéité de la chaussée est retrouvée pour plusieurs années.

Au vue du résultat d’un test réalisé l’hiver dernier rue de Verdun, il a été décidé de procéder cette année à la réfection d’une quarantaine de rues avec cette technique de l’enrobé projeté. Ces rues sont réparties sur l’ensemble des quartiers de la ville.

20 jours d’intervention sont programmés pour un montant total de 73 000 euros.









Dernière modification : lundi 12 août 2019