Inscrivez-vous pour la recevoir :

La rainetteSaison théâtraleAchetez en Villeneuvois
  •   Durant les vacances de printemps, la Mairie propose aux adolescents villeneuvois âgés de 14 à 17 ans de participer à l’opération « Printemps Jeunes ». Cette action citoyenne a pour objectif de sensibiliser les jeunes à la rénovation et à l'entretien de leur ville.  Le principe : participer, en matinée, à des chantiers municipaux (peinture, entretien d'espaces verts et de mobilier urbain…) et pratiquer des activités ludiques l’après-midi (sport, culture, nature…).  En parallèle, tous les participants reçoivent une formation aux Premiers Secours.  A l’issue des deux semaines, chaque jeune se voit remettre un chèque de 150 €.   La session de printemps se déroulera du lundi 15 au vendredi 26 avril 2019 . Les  inscriptions sont ouvertes jusqu’au 1er mars inclus . Pour s'inscrire, il suffit de remplir un dossier d'inscription au  Point Jeunes  (au croisement des rues Arnaud-Daubasse et des Cieutat) ou de le télécharger :    >>> Téléchargez le dossier d'inscription     Attention, le nombre de places est limité !       Renseignements et inscriptions auprès du Point Jeunes : 05 53 40 49 11 / 05 53 40 49 12
  • Le film retraçant l'année 2018 à 
Villeneuve-sur-Lot.
  •      Du 15 janvier au 19 février 2019 - De 18 h 30 à 19 h 30 Animé par le GAP 47 (Groupe d’Astronomie Populaire)     L'astronome, penché sur des images surgies d'un passé de plus en plus lointain a sans cesse une idée en tête : de quoi demain sera-t-il fait ? Nous continuerons d'explorer les enseignements anciens, les progrès actuels et les projets d'exploration du cosmos.     15 janvier  Les exoplanètes : Olivier Sabbagh La vie extra terrestre : Pierre Valat   22 janvier  Histoire de l'exploration humaine de l'espace Gérard Thirot   29 janvier  Comètes et étoiles filantes : Pierre Valat Météorites : Gérard Thirot   5 février  La Voie Lactée de l’intérieur et de l’extérieur : Pierre Valat Les aurores polaires : Gérard Thirot   12 février  Exploration de l'espace par des sondes : Olivier Sabbagh   19 février  Comment fait-on pour...   Détecter un trou noir ? - Gérard Thirot  Calculer les distances des étoiles/galaxies ? - Olivier Sabbagh  Calculer la rotondité de la Terre ? - Pierre Valat  Connaître la composition d'une étoile/nébuleuse  ?   Mettre en évidence la fuite des galaxies/étoiles ?  .         Espace d’ouverture aux savoirs, lieu de recréation de l’esprit, d’apprentissage, d’échanges et de démocratisation de la culture, l’atelier des Savoirs a pour ambition de susciter la curiosité, promouvoir l’esprit critique, créer du lien social, faire comprendre l’évolution de nos modes de vie, des enjeux de notre temps et de nos connaissances.  Il se présente sous la forme de cycles de 5 à 6 semaines sur une discipline définie.      Le rendez-vous est fixé tous les mardis, de 18h30 à 19h30.           Accès libre avec le Pass’Culture Villeneuvois        Renseignements et inscriptions  Centre culturel J.-R.-Leygues 23, rue Etienne-Marcel - 47300 Villeneuve-sur-Lot Tél. : 05 53 40 49 00 / centre.culturel@mairie-villeneuvesurlot.fr  CYCLE 1 :   Philosophie - Qu’en est-il de l’homme aujourd’hui ?  Du 18 septembre au 16 octobre et et le 6 novembre 2018 - De 18 h 30 à 19 h 30 Animé par Philippe Caumières, agrégé et docteur en philosophie   Qu’en est-il donc de la conception de l’humain aujourd’hui ? Peut-on se fier à ce qu’avancent les sciences qui prétendent répondre à cette question ? A les croire, l’homme serait un vivant parmi d’autres vivants. Si d’un côté la frontière avec l’animal s’efface, le développement technique ouvre sur des mutations dont on mesure mal la nature véritable, mais qui ne peuvent être envisagées sans recul critique. Aussi nous semble-t-il urgent de s’interroger sur ce qu’il en est de l’homme en reprenant le fil de la tradition ; ce qui conduira à envisager quatre figures majeures qui se sont successivement imposées depuis la pensée grecque et les vues aristotéliciennes jusqu’au cognitivisme actuel, en passant par les figures de l’homme imposées d’abord par la science classique à partir du XVIIe, puis par les sciences humaines.  Nous espérons qu’au terme de ce rapide parcours historique chacun sera plus à même de saisir les enjeux des évolutions récentes concernant la représentation de l’humain et, partant, de soutenir au mieux une certaine image de l’homme.     • 18 septembre : Position du problème et description des quatre approches historiques qui permettent de penser l’homme. • 25 septembre : L’homme dans la pensée antique – l’animal rationnel (Aristote). • 2 octobre : La nouvelle approche de l’homme par les classiques – la substance pensante (Descartes). • 9 octobre : L’apport des sciences humaines – le structuralisme. • 16 octobre : L’approche scientifique de l’homme – l’homme neuronal. • 6 novembre : Bilan - Que dire de l’homme aujourd’hui ?  CYCLE 2  Histoire de l’art - Couple d’artistes... Où sont les femmes ?  Du 13 novembre au 18 décembre 2018 de 18 h 30 à 19 h 30 Animé par Bérengère Mazurie, directrice de l’École d’Art de la CAGV    L'histoire se souvient toujours des grands artistes et oublie parfois leurs compagnes qui ne les ont pas seulement inspirés mais ont aussi partagé les affres de la création artistique. • 13 novembre : femmes d'artistes, femmes artistes. Muses, modèles, amantes mais surtout ARTISTES. • 20 novembre : 1+1 ne font pas toujours deux. Le cas Picasso : Dora Maar et Françoise Gilot. • 27 novembre : Dadaïsme, surréalisme, abstraction et féminisme. Les Arp et les Delaunay. • 4 décembre : Couleur, cris, sang et Révolution. Frida Kahlo et Diego Rivera. • 11 décembre : Une Nana inoubliable qui prend de la place. Niki de Saint-Phalle et Jean Tinguely. • 18 décembre : Qui décide ? Jackson Pollock et Lee Krasner.  CYCLE 3  Science - Astronomie - Images du passé, clefs de l’avenir  Du 15 janvier au 19 février 2019 - De 18 h 30 à 19 h 30 Animé par le GAP 47 (Groupe d’Astronomie Populaire)      L'astronome, penché sur des images surgies d'un passé de plus en plus lointain a sans cesse une idée en tête : de quoi demain sera-t-il fait ? Nous continuerons d'explorer les enseignements anciens, les progrès actuels et les projets d'exploration du cosmos.      15 janvier  Les exoplanètes : Olivier Sabbagh La vie extra terrestre : Pierre Valat   22 janvier  Histoire de l'exploration humaine de l'espace Gérard Thirot   29 janvier  Comètes et étoiles filantes : Pierre Valat Météorites : Gérard Thirot   5 février  La Voie Lactée de l’intérieur et de l’extérieur : Pierre Valat Les aurores polaires : Gérard Thirot   12 février  Exploration de l'espace par des sondes : Olivier Sabbagh   19 février  Comment fait-on pour.. ?   Détecter un trou noir : Gérard Thirot  Calculer les distances des étoiles/galaxies : Olivier Sabbagh  Calculer la rotondité de la Terre : Pierre Valat  Connaître la composition d'une étoile/nébuleuse   Mettre en évidence la fuite des galaxies/étoiles   CYCLE 4  Histoire de la musique et de la danse    Du 5 mars au 9 avril 2019 de 18 h 30 à 19 h 30   DANSE Voyage à travers la vie de grandes étoiles et le patrimoine laissé par de grands chorégraphes du XXe siècle à nos jours. Par Barbara Schwarz, professeur certifié de danse et formatrice au diplôme d’Etat • 5 mars : Michel Fokine – Vaslav Nijinsky • 12 mars : Carolyn Carlson – Maurice Béjart • 19 mars : Serge Lifar – Rudolf Noureev   MUSIQUE • 26 mars : La musique ancienne. Eléments de contexte politique, religieux et culturel, notions d’esthétique, organologie, justesse et tempéraments et notation musicale à l’aide d’exemples musicaux et iconographiques. Par Benoît Carillon (professeur de guitare au CRI B. Bartók) • 2 avril : Carmen • 9 avril : Frédéric Chopin et Eugène Delacroix ; ombres et lumières. Par B. Mazurie et Maxime Pialot (professeur de piano au CRI B. Bartók)  CYCLE 5  Littérature - en lien avec le Salon du Livre - Le génie des lieux  Du 30 avril au 14 mai 2019 - De 18 h 30 à 19 h 30 Animé par Colette Valat, agrégée et docteur ès lettres, maître de conférences retraitée en littérature comparée à l'université Jean-Jaurès de Toulouse   A partir de trois œuvres européennes majeures, nous observerons comment la littérature représente la quête de bonheur, tension entre désir d’utopie et poids de la réalité, des hommes et des femmes dans les types de lieux qu'ils privilégient : la campagne, le jardin, la ville.   • 30 avril : Campagne ou nature ? Le rapport au monde naturel est historique : la nature sauvage et la campagne civilisée s'opposent, se complètent, se distinguent dans la littérature suivant les époques. Mais toujours, objets sensibles de peurs ou de délices, elles s'associent à des considérations morales : Les Hauts de Hurlevent, d'Emily Brontë (1847), offre l'image d'une nature sauvage miroir de l'âme humaine.  • 7 mai : Le jardin est la clôture idéale pour assurer le bonheur humain, mais aussi pour représenter d'autres conditions que purement naturelles de son bonheur (l'amour, la cruauté, la géométrie...). Le jardin de la Faute de l'abbé Mouret, d'Emile Zola (1875), est le suprême jardin du bonheur naturel d'où l'exil est inévitable.  • 14 mai : La ville devient un objet majeur d'interrogations au XIXe siècle. Mais depuis, que de questions pour répondre à une seule : Comment l'homme peut-il être heureux dans la ville ?  Les Villes Invisibles, d'Italo Calvino (1972), fournissent un merveilleux catalogue d'images qui illustrent ces questions.
  • Le recensement de la population s'effectuera cette année du jeudi 17 janvier au samedi 23 février inclus.    Pour cette nouvelle enquête annuelle menée sur 8% des habitants de la commune, quatre agents recenseurs ont été recrutés. Il s'agit de Justine CHESNAIS, Brice CLAYETTE, Chloé LAPARRE et Rose-Marie SIGNORET. Leur rôle ? Se présenter au domicile des Villeneuvois retenus et leur remettre :   un questionnaire à remplir sous quelques jours et qui sera récupéré par l’agent recenseur,  une notice explicative,  un formulaire avec les codes d'accès permettant de répondre à l’enquête directement en ligne.           Les agents recenseurs de gauche à droite : Rose-Marie SIGNORET, Justine CHESNAIS, Chloé LAPARRE, Brice CLAYETTE        Important :  les agents recenseurs sont munis d'une carte d'accréditation avec photo, présentée à chaque visite. Les personnes recensées sont informées au préalable de la visite de l’agent recenseur par courrier.   Quelques rappels :     Lors du recensement, l'anonymat des personnes recensées est préservé. Les agents recenseurs sont aussi tenus au secret professionnel.  Les informations recueillies sont confidentielles et uniquement destinées à l'INSEE, qui les transforme en statistiques.  Chaque réponse est importante. Pour que les résultats du recensement soient de qualité, il est indispensable que chaque personne interrogée remplisse les questionnaires.   Participer au recensement est une obligation.     Pour toute information : Mairie, service Recensement, 05 53 41 53 26           Recensement en ligne : c'est plus simple !   Les Villeneuvois recensés sont invités à remplir le questionnaire directement en ligne sur le site :   www.le-recensement-et-moi.fr    Ils devront pour cela utiliser le code d'accès personnel et le mot de passe qui figurent sur le formulaire remis par l’agent recenseur.
  •   Le conseil municipal des jeunes est une assemblée composée de jeunes conseillers âgés de 14 à  18 ans (lors de leur candidature), destinée à leur permettre :    d’ être à l’initiative de projets  et de participer à leur réalisation,  d’ exprimer leurs attentes , notamment à l'occasion d'assemblées plénières publiques avec les élus,  de découvrir le fonctionnement municipal : rencontre de techniciens de la Ville, visites de l’Hôtel de Ville et d’autres structures, invitations aux temps forts (inaugurations, commémorations).     Renseignements :    Direction Enfance Jeunesse CME - CMJ Tél. : 05 53 41 53 77 / 07 84 55 68 78  cme.cmj@mairie-villeneuvesurlot.fr    >>> Téléchargez la plaquette de présentation du conseil municipal des jeunes         Pour faire acte de candidature   Deux solutions :    1)  Téléchargez ici le dossier de candidature  et une fois rempli, déposez-le au  Point Jeunes   ,   29 rue Arnaud Daubasses   ou    2) Remplissez le formulaire suivant :
  •   La Communauté d'Agglomération du Grand Villeneuvois exerce la compétence collecte et traitement des déchets ménagers et assimilés sur les 19 communes qui la composent. Pour répondre à cette mission, elle organise la collecte en porte à porte des ordures ménagères, la collecte sélective des emballages recyclables et gère les déchetteries. Au delà de la collecte et des points d'apport volontaire, la Communauté s'engage encore plus en faveur de l'environnement en distribuant des composteurs individuels. Depuis des années, la Communauté accompagne ses administrés pour organiser au mieux le tri des déchets et sensibiliser toutes les générations par des actions et des guides explicatifs. Jours de collecte :     Téléchargez le calendrier 2019 >>>                               Ordures ménagères :   Fréquence du ramassage : qu’elles soient déposées dans les sacs noirs, en point d’apport volontaire ou dans les bornes enterrées du centre-ville, les ordures ménagères sont collectées une fois par semaine.  Jours de collecte :                               Rive gauche : lundi matin                            Rive droite, secteur 1 (centre-ville à l’exception des secteurs où les ordures ménagères doivent être déposées dans les bornes enterrées) : mardi matin.                            Rive droite zones 2 (zones rurales et quartiers stade de Choisy, Parasol et Courbiac) : mercredi matin    Emballages ménagers :   Fréquence du ramassage: regroupés dans les sacs jaunes ou en point d’apport volontaire, ils sont collectés une fois tous les quinze jours.  Jours de collecte : le ramassage se fait toujours le vendredi, celui des  semaines impaires pour la rive gauche , celui des  semaines paires pour la rive droite .     Les bornes enterrées      Dans la bastide, la collecte des ordures ménagères résiduelles a évolué avec la mise en service de bornes enterrées pour le stockage des déchets ménagers résiduels.   Qui peut les utiliser ?  Elles sont destinées aux habitants et aux commerçants du secteur concerné. Qu'est ce que l'on peut y déposer ? Uniquement les sacs noirs d'une contenance de 50 L maximum et contenant des ordures ménagères résiduelles (tout ce qui ne peut pas être recyclé ou valorisé).   Comment fonctionnent-elles ?  Les sacs fermés sont déposés dans la trappe qui s'ouvre sur le devant de la borne, comme dans un vide-ordures.  Attention !!  Les sacs noirs n'étant plus collectés en porte à porte,  ils ne doivent jamais être déposés dans la rue ou à coté de ces bornes.       Collecte des déchets pour les commerces Les ordures ménagères et les emballages sont collectés comme pour les particuliers (voir ci-dessus).        Les cartons  sont collectés vidés et pliés,  tous les mercredis et vendredis matin à partir de 9h00  sur les zones :      Centre-ville et boulevards  ZAC de Parasol  Avenue de Fumel  Avenue du maréchal de Lattre de Tassigny, jusqu'à la pharmacie Lutetia  Avenue du général de Gaulle  Avenue du maréchal Leclerc  Avenue de Bordeaux     Attention : ils doivent être sortis le matin du jour de collecte, pas la veille au soir.        Pour les autres secteurs, les cartons peuvent être collectés avec les emballages (se référer au calendrier ci-dessus).      Les housses plastiques de vêtements (mais pas les cintres) peuvent aussi être collectées en même temps si elles sont présentées à part des cartons.         Déchetterie : Un agent est présent pour vous accueillir et vous conseiller. Le dépôt est gratuit pour les particuliers du territoire. Pour les professionnels (commerces, artisans et administrations...) contacter la CAGV au 05 53 01 90 17   Déchetterie du Rooy  Rue Henri Lechatelier 47300 - Villeneuve sur Lot  Téléphone : 05 53 01 48 44    Horaires d'ouverture  Du Lundi au samedi     de 9h00 à 12h00     et de 14h00 à 18h00.  Fermée les jours fériés   >>> Plus d'informations sur le site de la CAGV   La collecte en porte à porte des encombrants Pour les encombrants de gros volume (ferrailles, vieux électroménagers, meubles hors d'usage, etc...), une collecte en porte à porte est effectuée gratuitement sur inscription, tous les trois mois (la 1ère semaine du mois). Il est nécessaire de séparer préalablement les encombrants métalliques des autres déchets.   Pour vous inscrire, téléphonez au 05 53 41 01 77  pendant les périodes suivantes :   En décembre pour la collecte de janvier  En mars pour la collecte d'avril  En juin pour la collecte de juillet  En septembre pour la collecte d'octobre
  • Rue de la Muette    CHANSON  Jeudi 17 janvier 20h30 au Centre culturel J.-R.-Leygues Tout public à partir de 10 ans Durée : 1 h 10  Tarif :      « J’avais envie de raconter des histoires autour de la route et du cirque. Des trucs faciles à danser et à chanter sur scène. Les musiciens prenaient joyeusement de plus en plus de place et les chansons ne ressemblaient plus à ce qu’elles étaient sur les sept albums que nous avions enregistrés entre 2000 et 2015. J’ai donc eu envie, avec mes vieux copains de Rue de la Muette, Éric Jaccard (batterie), Vincent Mondy (saxophone, clarinette et clarinette basse), Gilles Puyfagès (accordéon), de reprendre certains de ces vieux titres pour leur redonner une autre vie. J’ai parfois changé certaines phrases, parce que tout évolue, tout change. Rien n’est figé. Voilà pourquoi j’ai voulu vous faire redécouvrir ces chansons : des histoires qui se racontent avec des musiciens au meilleur de leur forme. » Patrick Ochs  Mistiroux Productions Olivia Rivasseau  info@mistirouxprod.com   www.mistirouxprod.com   www.mistimusicshop.com  Photo : Dawa Salfati
  •  La mairie de Villeneuve invite les Villeneuvois à démarrer cette nouvelle année en musique et dans la bonne humeur avec son traditionnel thé dansant, qui se déroulera au Parc des Expositions, le  dimanche 13 janvier, à 15 h.   Cette année, c'est l'orchestre « New Orchestra Sol et Mio » qui a été choisi pour animer cet après-midi dansant. Tous les amateurs de danse trouveront leur bonheur dans son répertoire rétro et variété.  Pour permettre aux danseurs de faire des pauses bien méritées et se rafraîchir, l'association Lola & Cie proposera buvette et gourmandises tout au long de l'après-midi.    Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.    Renseignements et réservations : 05 53 41 53 75
  •   Avec les premiers froids, cheminées et chauffages ont été rallumés. Le service municipal Hygiène et Santé réitère ses contrôles gratuits à domicile afin de prévenir les dangers liés aux émanations de monoxyde de carbone, ce gaz mortel produit par la mauvaise combustion des chauffages à flamme*.  Sur simple appel téléphonique, des agents du service Hygiène se déplacent chez les Villeneuvois pour effectuer des mesures dans les pièces. Selon les niveaux relevés, ils indiqueront la marche à suivre et des conseils afin de maintenir une bonne aération dans le logement.   Pour une intervention gratuite à domicile, contactez le service Hygiène au : 05 53 75 07 50.    Rappel :   Neutre, incolore et inodore, le monoxyde de carbone se dégage lorsqu'il n'y a pas suffisamment d'air dans la pièce, en cas d'absence d'entretien des appareils ou de leur vétusté. Les émanations peuvent aller des maux de tête, nausées et vomissements jusqu'à la perte de connaissance et la mort.  * Par chauffage à flamme, on entend aussi bien chauffage mazout, gaz, charbon ou bois, chauffe-eaux et groupe électrogène.   >>> Téléchargez une brochure d'information éditée par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé
  •  Mesdames, Messieurs   Je suis très heureux de vous accueillir au théâtre Georges-Leygues pour cette traditionnelle cérémonie des vœux, des vœux au personnel communal, aux personnalités villeneuvoises et aux représentants du monde associatif rassemblés ici, ce soir, dans ce théâtre, symbole de l'excellence culturelle de Villeneuve-sur-Lot et du Villeneuvois.  Vous me permettrez, en ce jour, d'avoir une pensée pour les victimes d'un drame qui, en mars dernier, a profondément marqué notre ville. Un accident de la circulation au cours duquel la jeune Emma Laffore, qui avait été conseillère municipale enfant, et dont le père travaille à l’Économat, a perdu la vie, où son amie Clémence et sa maman Mme Gustin, employée de mairie, ont été grièvement blessées. Je leur adresse à toutes les deux tous mes vœux de complet rétablissement.   J'ai également une pensée pour un Villeneuvois qui a trouvé la mort lors des événements sociaux qui ont traversé notre pays ces dernières semaines et à la mémoire duquel le Conseil communautaire a observé une minute de silence le jour de sa mort le 20 décembre dernier : Olivier Daurelle.    Je voudrais remercier et féliciter tous les agents municipaux de Villeneuve-sur-Lot et du CCAS pour leur travail quotidien, leur professionnalisme, leur sens du service public, ainsi que les élus de l'équipe municipale qui m'entourent pour leur engagement citoyen et leur dévouement au service des Villeneuvois. Ensemble, agents et élus municipaux, nous faisons vivre ce service public municipal auquel nous sommes tous attachés, essentiel pour la vie quotidienne de nos concitoyens.  Quel que soit son grade et sa fonction, chacun est utile à la collectivité, apporte son travail et son engagement quotidien. Ce travail et cet engagement, je tiens à les saluer, notamment lorsqu'il s'agit par exemple un 28 décembre d'organiser l'évacuation d'un immeuble de 15 logements et le relogement de ses occupants.   I- Cette cérémonie est l'occasion de se projeter sur les mois à venir, mais comment ne pas évoquer avant la situation actuelle ?  En 2012, mon prédécesseur m'avait dit au détour d'une conversation que le prochain mandat municipal (2014-2020) serait « intenable ». En disant cela, il pensait uniquement à la situation financière et à la baisse à venir des ressources et des dotations. L’État cherchant à faire des économies, les deux grands gisements d'économie étaient les collectivités locales et la sécurité sociale.   Intenable et pourtant, nous avons tenu !  Nous avons même bien tenu, sans augmenter les taux de la fiscalité communale pendant 9 ans consécutifs, en désendettant la Ville, en permettant aux services publics municipaux de bien fonctionner, à la satisfaction je crois des administrés villeneuvois. Nous avons aussi agi en faveur du pouvoir d'achat des habitants avec la baisse du prix de l'eau, la gratuité des transports urbains, et le maintien des Temps d'Accueil Périscolaires gratuits pour les familles.   Je pense néanmoins que de grandes difficultés, qu'il nous faudra surmonter et que nous surmonterons, sont encore devant nous pour les années à venir. En disant cela, je ne pense pas particulièrement à l'aspect financier, pour lequel nous devrons rester très vigilants et continuer à gérer avec prudence et rigueur, mais à l'évolution même de notre société dont Villeneuve-sur-Lot fait bien sûr partie.   L'individualisme, le repli sur soi, et le sens de l'intérêt général qui semble s'effacer devant une forme de consumérisme, le développement des réseaux sociaux où n'importe qui peut écrire n'importe quoi, contribuent à déstructurer notre société.   De plus, un grand défi nous attend, parce que nous sommes tous concernés : le combat pour faire face à l'urgence climatique qui ne pourra pas se conduire sans justice sociale et fiscale. Comme le disait un homme, certes de l'ancien monde, Jean Jaurès, «  la République est indissociable de la justice sociale ».   Comme Maire, je suis probablement de ceux qui sont les mieux placés pour constater ces déchirements nombreux. Parce que ce mandat, qui crée un lien particulier avec les habitants, est aussi très spécifique. Il faut à la fois bien administrer les services publics locaux, préparer l'avenir, mais aussi réparer les nombreuses déchirures de la société pour ne laisser personne au bord du chemin.   En 2018, les illusions de 2017 se sont dissipées et le « nouveau monde » pourtant promis ne fut bien souvent que le pire de l'ancien monde.   Il aura hélas fallu des soubresauts violents, violence que je condamne, et qui doivent laisser la place à la discussion, pour souligner l'importance des corps intermédiaires, parmi lesquels les maires et les élus locaux qui, par leur présence quotidienne, leur proximité et leur écoute, sont essentiels pour permettre un bon fonctionnement de la démocratie et maintenir malgré tout le lien social avec les moyens limités dont ils disposent.   Dans ce contexte, soyons toutefois extrêmement prudents face à des propositions comme par exemple le référendum, toujours historiquement prôné par les régimes autoritaires, de Bonaparte à Mussolini, parce que facilement manipulable et permettant de conforter le pouvoir du chef. Dans les faits, nous le savons, les gens répondent moins à la question qu'à celui qui l'a posée. De plus, dans une société complexe, comment bien traiter un sujet en répondant basiquement par oui ou par non ?  Nous devrons innover sur les moyens de consulter la population tout en évitant ces écueils.   Je crois que nous avons besoin pour être au plus proche de nos concitoyens d'une décentralisation renforcée, modernisée, s'appuyant forcément sur des représentants élus et légitimes, qui prennent leurs décisions par des délibérations. Délibérations parce que c'est ce qui suppose l'échange et le dialogue nécessaires sur des sujets de plus en plus complexes.   Les événements de ces derniers mois nous ont aussi démontré que l’expérience dans la vie publique, comme dans la vie personnelle et professionnelle, était incontestablement indispensable pour comprendre la vie et les attentes de nos concitoyens. Peut être que si certains de nos dirigeants, y compris les plus éminents, avaient exercé avant des mandats locaux, leur approche des problèmes des gens eut été bien différente.   Parce que nous sommes des hommes et des femmes qui vivent dans la ville, partagent la vie de leurs concitoyens, l'équipe municipale que je conduis avait, dès 2014, inscrit comme première priorité de son Contrat municipal la défense du pouvoir d'achat. Engagement que nous avons respecté dans les domaines qui sont ceux d'une commune :  stabilité des taux de la fiscalité communale depuis 9 ans baisse du prix de l'eau de 16 % pour une facture type après une remise à plat de la DSP gratuité des transports urbains, sans augmenter la fiscalité gratuité des TAP pour les familles    II- Une nouvelle année commence, il est donc temps d'évoquer les projets de l'année à venir.    A Villeneuve-sur-Lot, 2019 sera l'année des chantiers.   L'action globale et cohérente conduite en faveur du centre-ville se poursuivra. Ces dernières années avec Action Bastide, nous avons actionné tous les leviers à la disposition d'une commune pour conduire une action cohérente pour le centre-ville autour de l'habitat, du commerce, des espaces publics, du patrimoine, et de la sécurité.   En matière de rénovation de l'habitat, nous en sommes à la deuxième OPAH RU. Ces opérations ont permis de rénover plus de 130 logements. C'est le cœur de l'action. Il faut remettre des habitants en centre-ville dans des appartements décents, dont le profil type n'est pas celui de retraités aisés qui par définition peuvent s'installer où ils veulent, mais celui de jeunes salariés. C'est à cet effet que j'ai signé en novembre une convention avec Action Logement qui collecte les participations des entreprises pour financer le logement social et plusieurs projets sont en cours.   La valorisation des espaces publics est aussi essentielle. C'est ainsi qu'en juin 2018 a été inaugurée la rénovation des anciens quais sur la rive gauche et le quai d'Alsace, lieu privilégié pour redécouvrir le Lot et le patrimoine historique de Villeneuve.   Cette action se poursuivra en 2019 avec plusieurs chantiers prévus en centre-ville. Je pense tout d'abord au projet de Halle gourmande dans la halle Lakanal, élément fort de notre patrimoine qui sera rénovée, et où se tiendra un marché permanent. La rue Lakanal sera également refaite.   Ce projet de halle gourmande, qui sera gérée par un opérateur privé, dont c'est le métier, proposera des produits locaux et de qualité, ce qui correspond aux attentes des consommateurs actuels. Elle aura forcément un impact positif sur l'attractivité du centre-ville. Elle apportera d'abord des commerces de bouche permanents, ce qui aujourd'hui nous fait défaut, mais aussi elle deviendra un lieu de vie.   Là encore, cette décision n'est pas le fruit du hasard. Elle s'inscrit dans une démarche globale en faveur du centre-ville. Elle est la conséquence des négociations que j'ai eues avec le porteur de projet, mais aussi des choix politiques, que j'assume, lors de l'élaboration des orientations en matière de développement commercial du PLUI, qui a été définitivement adopté le 20 décembre dernier et entrera en vigueur fin janvier.   Ce PLUI applique bien sûr les différentes lois pour préserver les espaces agricoles et naturels, mais aussi fixe des règles contraignantes pour le commerce de périphérie. En périphérie, plus de commerces de moins de 300 mètres carrés, et plus de nouveaux commerces d'alimentation ou de vêtements. On ne peut pas se plaindre de la disparition des commerces dans les centres-villes des villes moyennes et rester les bras croisés.   Bien sûr cela a provoqué des tensions parce qu'il y a derrière des intérêts financiers colossaux et des pressions. D'ailleurs, cela doit nous pousser à réfléchir en tant que citoyens sur le devenir de la démocratie locale peut-être dans les débats à venir. Parce que des groupes économiques ont bien compris l'intérêt pour eux, avec la décentralisation et les nouvelles compétences économiques des agglomérations, d'avoir dans ces collectivités des hommes liges, des relais. Cela coûte moins cher qu'une campagne de lobbying.   Nous devrons être très vigilants parce que cela démontre la nécessité d'avoir des maires et des élus locaux libres et indépendants de toute pression de la part de groupes industriels, financiers, commerciaux. Comment poser des règles dans l'intérêt de la collectivité, et le cas échéant dire non, quand on n'est pas soi-même libre et indépendant vis-à-vis de ces interlocuteurs ?  En ces temps de discussion sur la démocratie, j'en suis convaincu, c'est une question essentielle pour l'avenir de la démocratie locale.   Rue Lakanal et Parmentier sera construite une extension du Foyer des Jeunes travailleurs avec 14 logements supplémentaires. Nous avons déjà construit 28 logements, mais les demandes sont nombreuses.    Rue de Casseneuil, dans l'ancien magasin Porgès, s'installera la Mission locale, avec 29 conseillers qui accompagnent près de 2 000 jeunes. Toujours la même logique : il faut remettre des services publics en centre-ville.   Rue Sainte Catherine, ouvrira un tiers-lieu, un espace de travail partagé et collaboratif, pour s'adapter aux nouvelles façons de travailler.   Boulevard de la Marine, le cinéma, qui fonctionne bien, va encore s’agrandir avec deux salles supplémentaires qui devraient ouvrir en novembre.   Sur le site de Saint-Cyr, les projets avancent aussi. En juin dernier, avec le directeur de l'hôpital, nous avons eu l'accord de la Région pour financer à hauteur de 1,6 M€ le transfert de l'IFSI dans l'ancienne maternité. Décision qui m'a été confirmée le 20 décembre par Alain Rousset. Le chantier devrait démarrer à l'automne 2019. C'est très important d'abord parce que cela pérennisera la présence d'un IFSI à Villeneuve avec ses 250 élèves et, d'autre part, pour les élèves eux-mêmes et leurs enseignants qui pourront travailler dans de bonnes conditions.   Sur l'emplacement de l'actuel IFSI, en bordure du parc, ICADE, une filiale de la Caisse des Dépôts construira une résidence seniors de 80 appartements. Un emplacement idéal en bordure du parc et à proximité immédiate du centre-ville.   Dans le domaine sportif, après avoir obtenu en 2018 le label de Ville active et sportive et rénové les gymnases de Choisy, de Descartes et la salle multi-sports du Stadium, en 2019 sera construit une nouveau court de tennis couvert à la Myre-Mory pour le club de tennis qui est le club qui regroupe le plus de licenciés à Villeneuve.   Au niveau des écoles, après de très importants travaux ces dernières années, notamment en matière d'isolation, comme à l'école maternelle Jean-Macé en 2018, en 2019 c'est l'école de Courbiac qui sera entièrement rénovée et agrandie.   Toujours pour les enfants, nous avons posé en novembre, la première pierre du futur Centre de loisirs de Descartes qui devrait ouvrir pour l'été 2019. Un Accueil de loisirs qui regroupera sur un seul site moderne et fonctionnel les enfants de maternelle et d’élémentaire, ce qui facilitera aussi la vie de plusieurs familles.   Quant au site des Fontanelles qui sera libéré, nous sommes en discussion avec France autisme et Sésame autisme pour y accueillir un centre destiné à des enfants autistes parce qu’il y a un vrai manque de ce type de structure dans le Sud-Ouest.   Dans le domaine social et en particulier de l'action en direction des seniors, comment ne pas souligner le succès grandissant de la Maison des Aînés, avec près de 500 adhérents, et qui fêtera en 2019 ses 10 ans d'activité.   En ce qui concerne le patrimoine historique et culturel, nous avons obtenu l'accord de la DRAC pour la rénovation intérieure de la chapelle des Pénitents dont les travaux démarreront en 2019.  En 2019, nous réaliserons l'étude préalable pour la rénovation du théâtre Georges-Leygues, un théâtre inauguré en 1935 par Sacha Guitry, ainsi qu'une étude sur l'aménagement des bords du Lot au niveau du musée de Gajac.   Toujours dans le domaine culturel, en 2018 le Festival des Tréteaux, qui a pu se tenir en extérieur dans le cœur de la bastide, a connu un réel succès populaire avec plusieurs centaines de spectateurs. Un festival programmé par Emmanuelle Delboscq qui assurera en 2019, en tant que directrice par intérim, la programmation du théâtre Georges-Leygues.   En ce qui concerne la sécurité, elle fait en permanence l'objet d'une attention vigilante et d'un travail de partenariat avec la police nationale puisqu'assurer la sécurité, c'est la première des missions régaliennes de l’État. L'arrivée en 2018 du commandant Mareschal à la tête du commissariat de police et la désignation du commandant Croissant comme médiateur entre les citoyens et la police, ont permis une évolution favorable. J'insiste néanmoins sur la nécessité d'avoir des agents présents en uniforme, visibles dans la ville.   Face à des gens qui ne font qu'instrumentaliser ce sujet, sans mesurer d'ailleurs le tort qu'ils font à l'image de Villeneuve et à son commerce, qui préfèrent des slogans faciles à des solutions réelles, nous continuerons à utiliser tous les moyens légaux à la disposition d'une commune pour agir en matière de sécurité et de prévention.  Les problématiques spécifiques de Villeneuve, liées à une petite délinquance de rue, ne se posent pas de la même façon en fonction des saisons et des jours de la semaine. J'ai donc demandé à la police municipale de réfléchir à une modification de ses temps de présence, à coût constant, pour mieux tenir compte de cette situation. Ce dispositif sera rendu public dans les prochaines semaines.   Parce que je suis convaincu que le respect des engagements est le socle de la confiance, l'équipe municipale que j'anime - au-delà des sensibilités de chacun de ses membres - s'est engagée depuis 2014 sur un « contrat municipal » et nous nous attachons à tenir nos engagements. Au cours de ces derniers mois, nous sommes allés présenter notre action directement aux habitants et échanger avec eux dans une dizaine de grandes réunions publiques dans différents quartiers de la ville.   Dans ces périodes complexes, où notre société navigue au bord du précipice, avec pour seule règle le chacun pour soi, sans aucune autre perspective que le libéralisme d'un côté et le national-populisme de l'autre, au-delà des illusions, il y a urgence à construire un avenir démocratique et social, à définir une vraie perspective crédible d'avenir.   C'est dans ce contexte que nous avons plus que jamais besoin de collectivités locales fortes, au plus près des citoyens, avec des élus locaux solides et à l'écoute, pour les accompagner dans tout ce qui fait la réalité de leur vie, et agissant avec Raison et Humanisme.   J'adresse à chacun d'entre vous mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour 2019.    Seul le discours prononcé fait foi.                  Mardi 8 janvier 2019
  •  En ce début d'année, mes premières pensées et mes vœux vont vers les agents du service public qui, pendant cette période de fête, sont restés mobilisés pour assurer la santé, la sécurité, la salubrité de leurs concitoyens. Je le fais en tant que Maire, qui est une fonction particulière pour laquelle il faut à la fois administrer les services publics municipaux, préparer l'avenir, mais aussi réparer les déchirures de notre société.   Notre société traverse des moments complexes. Comme maire, il faut être à l'écoute et conduire au niveau communal les actions qui puissent répondre aux attentes de nos concitoyens.  En 2018, les illusions de 2017 se sont dissipées et le « nouveau monde », pourtant promis, ne fut bien souvent que le pire de l'ancien monde. La mission des maires et des élus locaux, par leur présence et leur proximité, constitue un pilier de la démocratie locale.    C'est pour cela qu'à Villeneuve-sur-Lot, la défense du pouvoir d'achat des habitants a été dès 2014 le premier engagement de notre contrat municipal, puis de notre action. Les taux des impôts communaux sont restés figés depuis 9 ans. Le prix de l'eau a baissé de 16 % pour une facture type, suite à une remise à plat de sa gestion. Les transports urbains sont devenus gratuits sans augmenter la fiscalité. Dans les écoles, nous avons préservé les temps d'accueil périscolaires pour les enfants, et cela gratuitement pour les familles. Enfin, nous avons maintenu au même niveau les subventions aux associations et clubs sportifs, qui sont des acteurs essentiels de la vie locale.   A Villeneuve-sur-Lot, 2019 sera l'année des chantiers.   L'action globale et cohérente en faveur du centre-ville se poursuivra. La halle Lakanal deviendra une halle gourmande avec un marché permanent qui renforcera l'attractivité du centre-ville. Rue de Casseneuil, sera aménagée la future Mission locale qui accueillera 29 conseillers et près de 2000 jeunes ; rue Lakanal, sera engagé le chantier de 14 logements pour l'extension du FJT, et la rue Sainte-Catherine verra l'ouverture d'un tiers lieu pour s'adapter aux nouveaux modes de travail.   Sur le site de Saint-Cyr, les projets avancent aussi. En 2019, démarrera le chantier du relogement de l'IFSI avec ses 250 étudiants, qui resteront à Villeneuve-sur-Lot, dans l'ancienne maternité, et à la place de l'actuel IFSI sera engagée la construction d'une résidence séniors d'environ 80 logements en bordure du parc et à proximité du centre-ville.   Un cours de tennis sera construit à la Myre Mory, l'école de Courbiac sera agrandie et rénovée, et le nouveau centre de loisirs sera construit à Descartes.      Pour 2019, je forme des vœux pour que les nombreux projets villeneuvois soient menés à bien, et que notre ville avance avec Raison et Humanisme. Pour cette nouvelle année, j'adresse à chacun d'entre vous mes meilleurs vœux de santé, de prospérité et de bonheur.    Patrick CASSANY,  Maire de Villeneuve-sur-Lot
  •   Construire du neuf dans de l’ancien réhabilité, voilà en substance les programmes de logements sociaux en projet en cœur de Bastide. Focus sur deux opérations.        Parmi toutes les actions pour rendre le centre-ville attractif et lui redonner une vraie vie, commerciale, touristique, dans un cadre soigné et entretenu, le logement reste une priorité. c’est même un pré-requis pour garantir une activité en son cœur. Dans cette logique, la Ville développe de nombreux programmes d’habitat varié, dont deux, portés par le bailleur social Habitalys.         L’ancienne clinique Sainte-Thérèse reconvertie en zone résidentielle d’ici 2020.          Le premier, très emblématique, va contribuer à résorber une friche, celle qui borde la rue du Docteur Derieux, derrière l’Hôtel de Ville. En déshérence depuis le déménagement de la clinique Sainte-Thérèse au Pôle de Santé du Villeneuvois en 2015, cet ensemble à deux pas des services se dessine un nouvel avenir baptisé « Résidence de la plaine ».       Là, le projet est double : dans la partie ancienne de la clinique, qui abritait la radiologie, pas moins de 19 logements collectifs seront créés. Répartis en 8 T2, 10 T3 et 1 T4, ils disposeront d’un as-censeur et chaque logement aura sa place de parking. Ceux en étage seront dotés de balcons, ceux en rez-de-chaussée bénéficieront de terrasses et jardinets ; la démolition des anciennes salles d’attente et bureau d’accueil est d’ailleurs prévue pour créer des espaces verts en pied d’immeuble.     En face, l’ancien pavillon administratif en briquettes et au sas vitré, se transformera quant à lui en 3 logements individuels. Il s’agira de T3 en duplex, avec cuisine/séjour en bas et chambres à l’étage. De quoi donner un nouveau des-tin à cet îlot résidentiel, d’autant que la partie de la clinique, côté rue, est en passe de devenir une très belle résidence avec 15 appartements de standing. Baptisé « Les Terrasses du Faubourg », ce programme est porté par un groupe privé d’investisseurs villeneuvois.     Autre bonne nouvelle : grâce au soutien de la Ville et de l’Agglo, le projet d’Habitalys a été inclus dans le périmètre « Action Cœur de Ville » et retenu. A ce titre, il pourra compter sur des aides importantes et un financement d’« Action Logement ». Ce groupe, acteur de référence et financeur du logement social national, a pour vocation de faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi. De fait, il gère la participation obligatoire des entreprises du secteur privé d’au moins 20 salariés, et bénéficiera donc d’une réserve de logements dédiés aux salariés des entreprises locales ! Le début des travaux est prévu pour le 2e trimestre 2019 et la livraison à l’été 2020.     En parallèle, la Ville poursuit le projet de la venelle de Paris. Rénovée et rouverte, elle permettra aux propriétaires de créer des accès aux logements situés au-des-sus des commerces, remettant ainsi sur le marché de la location des logements spacieux, pour la plupart vacants.     Le saviez-vous ?  80% des Lot-et-Garonnais peuvent prétendre au logement social (70 %au niveau national). A Villeneuve, Habitalys dispose de 163 logements.
  •    Du 26 octobre 2018 au 13 janvier 2019
  •  Cette nouvelle saison théâtrale s'appuie sur la diversité des spectacles, la primauté du théâtre dans ses différentes formes, l'originalité des propositions, l'alchimie des mots et des gestes portés par de grands noms, des personnalités pétillantes et des talents prometteurs.   Que le spectacle commence !            >>> Découvrez la plaquette de la saison     Septembre  Théâtre   Au-dessus de la mêlée   de et avec Cédric Chapuis  Vendredi 7 septembre à 20h     Octobre Théâtre   Visites à Mister Green   de Jeff Baron  Mardi 2 octobre à 20h30   Théâtre musical, humour   Des étoiles et des idiots   Compagnie Les Fouteurs de joie  Dimanche 7 octobre à 16h    Théâtre   Comme à la maison   de Bénédicte Fossey et Éric Romand  Mardi 16 octobre à 20h30   Théâtre   Proudhon modèle Courbet   de et mis en scène par Jean Pétrement – Compagnie Bacchus  Vendredi 26 octobre à 20h30    Novembre Cirque, clown   Danse avec les poules   Compagnie Au fil du vent  Mardi 6 novembre à 20h30    Danse   Le Faune / Boléro / Le Sacre du Printemps   Compagnie Julien Lestel  Samedi 10 novembre à 20h30   Théâtre, musique   Songe !   D’après Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare Compagnie Florence Lavaud  Vendredi 16 novembre à 20h30   Humour musical   BARBER SHOP QUARTET   Chapitre IV  Vendredi 23 novembre à 20h30   Cirque déjanté   The Elephant in the room   Cirque Le Roux  Mercredi 28 novembre à 20h30    Décembre R encontre musiques anciennes et traditions juives   Rosa das rosas   Compagnie Opér'Azul  Dimanche 2 décembre à 16h  Église Saint-Étienne  Installation sonore   Echo à une symphonie   Compagnie Florence Lavaud  Mardi 4 décembre à 20h30 Mercredi 5 décembre à 16h   Chanson, musique du monde, trad   Compostelle, du Pays Basque à Saint-Jacques   Anne Etchegoyen  Jeudi 6 décembre à 20h30  Centre culturel J.-R.-Leygues   Théâtre   Le Jeu de l'amour et du hasard   De Marivaux, par la compagnie Saudade  Jeudi 13 décembre à 20h30   Musique classique, humour   Desconcerto   Orquestra de Cambra de l’Empordà (Espagne)  Mercredi 19 décembre à 20h30   Théâtre visuel   Clinc !   Compagnie Pep Bou (Espagne)  Samedi 22 décembre à 20h30       Janvier  Danse, théâtre physique et humour   Stories told in act   Compagnie 3e étage (solistes de l’Opéra de Paris)  Vendredi 11 janvier à 20h30   Théâtre   L'Heure pâle   De Sylvain Levey, par la compagnie Le Bruit des Ombres  Mardi 15 janvier à 20h30   Chanson   Partenaires   Rue de la Muette  Jeudi 17 janvier à 20h30   Musique   Concert du Nouvel an   Avec Les Petits Baigneurs, l’OMH Vent d’Olt et la batterie fanfare des Jeunes Villeneuvois  Dimanche 20 janvier à 15h   Musique classique   Récital de violoncelle   Christian-Pierre La Marca  Mardi 22 janvier à 20h30    Théâtre contemporain   Ay Carmela !   Compagnie Théâtre Les Pieds dans l’eau - Création 2018  Jeudi 24 janvier à 20h30   Théâtre, comédie   Confidences   De Joe di Pietro  Dimanche 27 janvier à 16h   Danse   Ninika   Compagnie EliralE  Mardi 29 janvier à 20h30    Février  Humour, mime   Welcome   De et avec Patrice Thibaud - Création 2018  Vendredi 1er février à 20h30   Danse hip-hop et musique classique   Muses   Compagnie Rêvolution  Mardi 5 février à 20h30   Théâtre   Un dimanche au Théâtre avec Daniel et William Mesguich  Dimanche 10 février de 11h à 19h30   Chanson   Dominique A en solo   La Fragilité  Mercredi 13 février à 20h30    Mars  Chanson   Ça parle de vie   Floriane Tiozzo  Jeudi 7 mars à 20h30  Centre culturel J.-R.-Leygues  Danse hip-hop   Immerstadje   Compagnie Hors Série  Vendredi 8 mars à 20h30   Danse   Short stories   Compagnie Carolyn Carlson  Samedi 16 mars à 20h30   Lecture dessinée, fable   L'Homme qui plantait des arbres   De Benjamin Flao et Clothilde Durieux  Mardi 19 mars à 20h30   Humour théâtre clown   Lodka   de Olga Eliseeva, Alexandr Gusarov, Yulia Sergeeva, et Marina Makhaeva, artistes du Théâtre Semianyki  Vendredi 22 mars à 20h30    Musique classique   L'opéra sur ses grands airs   Orchestre de l’Opéra de Limoges  Dimanche 24 mars à 16h   Théâtre   F(l)ammes   Madani compagnie  Vendredi 29 mars à 20h30    Avril Flamenco lyrique   Carmen Flamenco   D’après les oeuvres de Bizet et Prosper Mérimée Compagnie Flamenco Vivo  Mercredi 3 avril à 20h30    Conte   Des fleurs plein les cheveux   de et par Alain Vidal, compagnie Arthéma  Vendredi 5 avril à 20h30  Foyer du Théâtre  Théâtre   Le Cid   De Pierre Corneille, par le Grenier de Babouchka  Jeudi 11 avril 20h30    Mai Chanson   Thomas Fersen    Mes amitiés à votre mère  Samedi 4 mai à 20h30   Musique contemporaine   Carte blanche à François Rossé   Concert proposé par le Conservatoire à rayonnement intercommunal Béla Bartók du Grand Villeneuvois  Mardi 7 mai à 20h30   Théâtre   On ne voyait que le bonheur   D’après le roman de Grégoire Delacourt, par la Compagnie Vive et l’Atelier Théâtre Actuel  Vendredi 17 mai à 20h30          >>> Découvrez la plaquette de la 
saison
  •   1 contrat municipal  10 priorités  68 engagements  A mi-parcours,   le bilan de nos actions   :       >>> Découvrez le bilan de mi-mandat      (>>> Téléchargez la version pdf )    Vous souhaitez réagir ? Vous avez des questions à poser ? Des propositions à suggérer ?   Nous restons à votre écoute.  Utilisez le formulaire ci-dessous :
...

Discours des voeux du Maire de Villeneuve-sur-Lot, Patrick CASSANY

Mesdames, Messieurs Je suis très heureux de vous accueillir au théâtre Georges-Leygues pour cette traditionnelle cérémonie des vœux, des vœux au personnel communal, aux personnalités villeneuvoises et aux représentants du monde associatif rassemblés ici, ce soir, dans ce théâtre, symbole de l'excellence culturelle de Villeneuve-sur-Lot et du Villeneuvois. Vous me permettrez, en ce jour, d'avoir une pensée pour les victimes d'un drame qui, en mars dernier, a profondément marqué notre ville. Un accident de la circulation au cours duquel la jeune Emma Laffore, qui avait été conseillère municipale enfant, et dont le père travaille à l’Économat, a perdu la vie, où son amie Clémence et sa maman Mme Gustin, employée de mairie, ont été grièvement blessées. Je leur adresse à toutes les deux tous mes vœux de complet rétablissement.   J'ai également une pensée pour un Villeneuvois qui a trouvé la mort lors des événements sociaux qui ont traversé notre pays ces dernières semaines et à la mémoire duquel le Conseil communautaire a observé une minute de silence le jour de sa mort le 20 décembre dernier : Olivier Daurelle.   Je voudrais remercier et féliciter tous les agents municipaux de Villeneuve-sur-Lot et du CCAS pour leur travail quotidien, leur professionnalisme, leur sens du service public, ainsi que les élus de l'équipe municipale qui m'entourent pour leur engagement citoyen et leur dévouement au service des Villeneuvois. Ensemble, agents et élus municipaux, nous faisons vivre ce service public municipal auquel nous sommes tous attachés, essentiel pour la vie quotidienne de nos concitoyens. Quel que soit son grade et sa fonction, chacun est utile à la collectivité, apporte son travail et son engagement quotidien. Ce travail et cet engagement, je tiens à les saluer, notamment lorsqu'il s'agit par exemple un 28 décembre d'organiser l'évacuation d'un immeuble de 15 logements et le relogement de ses occupants. I- Cette cérémonie est l'occasion de se projeter sur les mois à venir, mais comment ne pas évoquer avant la situation actuelle ? En 2012, mon prédécesseur m'avait dit au détour d'une conversation que le prochain mandat municipal (2014-2020) serait « intenable ». En disant cela, il pensait uniquement à la situation financière et à la baisse à venir des ressources et des dotations. L’État cherchant à faire des économies, les deux grands gisements d'économie étaient les collectivités locales et la sécurité sociale. Intenable et pourtant, nous avons tenu ! Nous avons même bien tenu, sans augmenter les taux de la fiscalité communale pendant 9 ans consécutifs, en désendettant la Ville, en permettant aux services publics municipaux de bien fonctionner, à la satisfaction je crois des administrés villeneuvois. Nous avons aussi agi en faveur du pouvoir d'achat des habitants avec la baisse du prix de l'eau, la gratuité des transports urbains, et le maintien des Temps d'Accueil Périscolaires gratuits pour les familles. Je pense néanmoins que de grandes difficultés, qu'il nous faudra surmonter et que nous surmonterons, sont encore devant nous pour les années à venir. En disant cela, je ne pense pas particulièrement à l'aspect financier, pour lequel nous devrons rester très vigilants et continuer à gérer avec prudence et rigueur, mais à l'évolution même de notre société dont Villeneuve-sur-Lot fait bien sûr partie. L'individualisme, le repli sur soi, et le sens de l'intérêt général qui semble s'effacer devant une forme de consumérisme, le développement des réseaux sociaux où n'importe qui peut écrire n'importe quoi, contribuent à déstructurer notre société. De plus, un grand défi nous attend, parce que nous sommes tous concernés : le combat pour faire face à l'urgence climatique qui ne pourra pas se conduire sans justice sociale et fiscale. Comme le disait un homme, certes de l'ancien monde, Jean Jaurès, «  la République est indissociable de la justice sociale ». Comme Maire, je suis probablement de ceux qui sont les mieux placés pour constater ces déchirements nombreux. Parce que ce mandat, qui crée un lien particulier avec les habitants, est aussi très spécifique. Il faut à la fois bien administrer les services publics locaux, préparer l'avenir, mais aussi réparer les nombreuses déchirures de la société pour ne laisser personne au bord du chemin. En 2018, les illusions de 2017 se sont dissipées et le « nouveau monde » pourtant promis ne fut bien souvent que le pire de l'ancien monde. Il aura hélas fallu des soubresauts violents, violence que je condamne, et qui doivent laisser la place à la discussion, pour souligner l'importance des corps intermédiaires, parmi lesquels les maires et les élus locaux qui, par leur présence quotidienne, leur proximité et leur écoute, sont essentiels pour permettre un bon fonctionnement de la démocratie et maintenir malgré tout le lien social avec les moyens limités dont ils disposent. Dans ce contexte, soyons toutefois extrêmement prudents face à des propositions comme par exemple le référendum, toujours historiquement prôné par les régimes autoritaires, de Bonaparte à Mussolini, parce que facilement manipulable et permettant de conforter le pouvoir du chef. Dans les faits, nous le savons, les gens répondent moins à la question qu'à celui qui l'a posée. De plus, dans une société complexe, comment bien traiter un sujet en répondant basiquement par oui ou par non ? Nous devrons innover sur les moyens de consulter la population tout en évitant ces écueils.   Je crois que nous avons besoin pour être au plus proche de nos concitoyens d'une décentralisation renforcée, modernisée, s'appuyant forcément sur des représentants élus et légitimes, qui prennent leurs décisions par des délibérations. Délibérations parce que c'est ce qui suppose l'échange et le dialogue nécessaires sur des sujets de plus en plus complexes. Les événements de ces derniers mois nous ont aussi démontré que l’expérience dans la vie publique, comme dans la vie personnelle et professionnelle, était incontestablement indispensable pour comprendre la vie et les attentes de nos concitoyens. Peut être que si certains de nos dirigeants, y compris les plus éminents, avaient exercé avant des mandats locaux, leur approche des problèmes des gens eut été bien différente. Parce que nous sommes des hommes et des femmes qui vivent dans la ville, partagent la vie de leurs concitoyens, l'équipe municipale que je conduis avait, dès 2014, inscrit comme première priorité de son Contrat municipal la défense du pouvoir d'achat. Engagement que nous avons respecté dans les domaines qui sont ceux d'une commune : stabilité des taux de la fiscalité communale depuis 9 ans baisse du prix de l'eau de 16 % pour une facture type après une remise à plat de la DSP gratuité des transports urbains, sans augmenter la fiscalité gratuité des TAP pour les familles II- Une nouvelle année commence, il est donc temps d'évoquer les projets de l'année à venir.  A Villeneuve-sur-Lot, 2019 sera l'année des chantiers. L'action globale et cohérente conduite en faveur du centre-ville se poursuivra. Ces dernières années avec Action Bastide, nous avons actionné tous les leviers à la disposition d'une commune pour conduire une action cohérente pour le centre-ville autour de l'habitat, du commerce, des espaces publics, du patrimoine, et de la sécurité. En matière de rénovation de l'habitat, nous en sommes à la deuxième OPAH RU. Ces opérations ont permis de rénover plus de 130 logements. C'est le cœur de l'action. Il faut remettre des habitants en centre-ville dans des appartements décents, dont le profil type n'est pas celui de retraités aisés qui par définition peuvent s'installer où ils veulent, mais celui de jeunes salariés. C'est à cet effet que j'ai signé en novembre une convention avec Action Logement qui collecte les participations des entreprises pour financer le logement social et plusieurs projets sont en cours. La valorisation des espaces publics est aussi essentielle. C'est ainsi qu'en juin 2018 a été inaugurée la rénovation des anciens quais sur la rive gauche et le quai d'Alsace, lieu privilégié pour redécouvrir le Lot et le patrimoine historique de Villeneuve. Cette action se poursuivra en 2019 avec plusieurs chantiers prévus en centre-ville. Je pense tout d'abord au projet de Halle gourmande dans la halle Lakanal, élément fort de notre patrimoine qui sera rénovée, et où se tiendra un marché permanent. La rue Lakanal sera également refaite. Ce projet de halle gourmande, qui sera gérée par un opérateur privé, dont c'est le métier, proposera des produits locaux et de qualité, ce qui correspond aux attentes des consommateurs actuels. Elle aura forcément un impact positif sur l'attractivité du centre-ville. Elle apportera d'abord des commerces de bouche permanents, ce qui aujourd'hui nous fait défaut, mais aussi elle deviendra un lieu de vie.   Là encore, cette décision n'est pas le fruit du hasard. Elle s'inscrit dans une démarche globale en faveur du centre-ville. Elle est la conséquence des négociations que j'ai eues avec le porteur de projet, mais aussi des choix politiques, que j'assume, lors de l'élaboration des orientations en matière de développement commercial du PLUI, qui a été définitivement adopté le 20 décembre dernier et entrera en vigueur fin janvier. Ce PLUI applique bien sûr les différentes lois pour préserver les espaces agricoles et naturels, mais aussi fixe des règles contraignantes pour le commerce de périphérie. En périphérie, plus de commerces de moins de 300 mètres carrés, et plus de nouveaux commerces d'alimentation ou de vêtements. On ne peut pas se plaindre de la disparition des commerces dans les centres-villes des villes moyennes et rester les bras croisés. Bien sûr cela a provoqué des tensions parce qu'il y a derrière des intérêts financiers colossaux et des pressions. D'ailleurs, cela doit nous pousser à réfléchir en tant que citoyens sur le devenir de la démocratie locale peut-être dans les débats à venir. Parce que des groupes économiques ont bien compris l'intérêt pour eux, avec la décentralisation et les nouvelles compétences économiques des agglomérations, d'avoir dans ces collectivités des hommes liges, des relais. Cela coûte moins cher qu'une campagne de lobbying. Nous devrons être très vigilants parce que cela démontre la nécessité d'avoir des maires et des élus locaux libres et indépendants de toute pression de la part de groupes industriels, financiers, commerciaux. Comment poser des règles dans l'intérêt de la collectivité, et le cas échéant dire non, quand on n'est pas soi-même libre et indépendant vis-à-vis de ces interlocuteurs ? En ces temps de discussion sur la démocratie, j'en suis convaincu, c'est une question essentielle pour l'avenir de la démocratie locale.   Rue Lakanal et Parmentier sera construite une extension du Foyer des Jeunes travailleurs avec 14 logements supplémentaires. Nous avons déjà construit 28 logements, mais les demandes sont nombreuses.   Rue de Casseneuil, dans l'ancien magasin Porgès, s'installera la Mission locale, avec 29 conseillers qui accompagnent près de 2 000 jeunes. Toujours la même logique : il faut remettre des services publics en centre-ville. Rue Sainte Catherine, ouvrira un tiers-lieu, un espace de travail partagé et collaboratif, pour s'adapter aux nouvelles façons de travailler. Boulevard de la Marine, le cinéma, qui fonctionne bien, va encore s’agrandir avec deux salles supplémentaires qui devraient ouvrir en novembre. Sur le site de Saint-Cyr, les projets avancent aussi. En juin dernier, avec le directeur de l'hôpital, nous avons eu l'accord de la Région pour financer à hauteur de 1,6 M€ le transfert de l'IFSI dans l'ancienne maternité. Décision qui m'a été confirmée le 20 décembre par Alain Rousset. Le chantier devrait démarrer à l'automne 2019. C'est très important d'abord parce que cela pérennisera la présence d'un IFSI à Villeneuve avec ses 250 élèves et, d'autre part, pour les élèves eux-mêmes et leurs enseignants qui pourront travailler dans de bonnes conditions. Sur l'emplacement de l'actuel IFSI, en bordure du parc, ICADE, une filiale de la Caisse des Dépôts construira une résidence seniors de 80 appartements. Un emplacement idéal en bordure du parc et à proximité immédiate du centre-ville. Dans le domaine sportif, après avoir obtenu en 2018 le label de Ville active et sportive et rénové les gymnases de Choisy, de Descartes et la salle multi-sports du Stadium, en 2019 sera construit une nouveau court de tennis couvert à la Myre-Mory pour le club de tennis qui est le club qui regroupe le plus de licenciés à Villeneuve. Au niveau des écoles, après de très importants travaux ces dernières années, notamment en matière d'isolation, comme à l'école maternelle Jean-Macé en 2018, en 2019 c'est l'école de Courbiac qui sera entièrement rénovée et agrandie. Toujours pour les enfants, nous avons posé en novembre, la première pierre du futur Centre de loisirs de Descartes qui devrait ouvrir pour l'été 2019. Un Accueil de loisirs qui regroupera sur un seul site moderne et fonctionnel les enfants de maternelle et d’élémentaire, ce qui facilitera aussi la vie de plusieurs familles. Quant au site des Fontanelles qui sera libéré, nous sommes en discussion avec France autisme et Sésame autisme pour y accueillir un centre destiné à des enfants autistes parce qu’il y a un vrai manque de ce type de structure dans le Sud-Ouest. Dans le domaine social et en particulier de l'action en direction des seniors, comment ne pas souligner le succès grandissant de la Maison des Aînés, avec près de 500 adhérents, et qui fêtera en 2019 ses 10 ans d'activité. En ce qui concerne le patrimoine historique et culturel, nous avons obtenu l'accord de la DRAC pour la rénovation intérieure de la chapelle des Pénitents dont les travaux démarreront en 2019. En 2019, nous réaliserons l'étude préalable pour la rénovation du théâtre Georges-Leygues, un théâtre inauguré en 1935 par Sacha Guitry, ainsi qu'une étude sur l'aménagement des bords du Lot au niveau du musée de Gajac.   Toujours dans le domaine culturel, en 2018 le Festival des Tréteaux, qui a pu se tenir en extérieur dans le cœur de la bastide, a connu un réel succès populaire avec plusieurs centaines de spectateurs. Un festival programmé par Emmanuelle Delboscq qui assurera en 2019, en tant que directrice par intérim, la programmation du théâtre Georges-Leygues. En ce qui concerne la sécurité, elle fait en permanence l'objet d'une attention vigilante et d'un travail de partenariat avec la police nationale puisqu'assurer la sécurité, c'est la première des missions régaliennes de l’État. L'arrivée en 2018 du commandant Mareschal à la tête du commissariat de police et la désignation du commandant Croissant comme médiateur entre les citoyens et la police, ont permis une évolution favorable. J'insiste néanmoins sur la nécessité d'avoir des agents présents en uniforme, visibles dans la ville. Face à des gens qui ne font qu'instrumentaliser ce sujet, sans mesurer d'ailleurs le tort qu'ils font à l'image de Villeneuve et à son commerce, qui préfèrent des slogans faciles à des solutions réelles, nous continuerons à utiliser tous les moyens légaux à la disposition d'une commune pour agir en matière de sécurité et de prévention. Les problématiques spécifiques de Villeneuve, liées à une petite délinquance de rue, ne se posent pas de la même façon en fonction des saisons et des jours de la semaine. J'ai donc demandé à la police municipale de réfléchir à une modification de ses temps de présence, à coût constant, pour mieux tenir compte de cette situation. Ce dispositif sera rendu public dans les prochaines semaines. Parce que je suis convaincu que le respect des engagements est le socle de la confiance, l'équipe municipale que j'anime - au-delà des sensibilités de chacun de ses membres - s'est engagée depuis 2014 sur un « contrat municipal » et nous nous attachons à tenir nos engagements. Au cours de ces derniers mois, nous sommes allés présenter notre action directement aux habitants et échanger avec eux dans une dizaine de grandes réunions publiques dans différents quartiers de la ville. Dans ces périodes complexes, où notre société navigue au bord du précipice, avec pour seule règle le chacun pour soi, sans aucune autre perspective que le libéralisme d'un côté et le national-populisme de l'autre, au-delà des illusions, il y a urgence à construire un avenir démocratique et social, à définir une vraie perspective crédible d'avenir. C'est dans ce contexte que nous avons plus que jamais besoin de collectivités locales fortes, au plus près des citoyens, avec des élus locaux solides et à l'écoute, pour les accompagner dans tout ce qui fait la réalité de leur vie, et agissant avec Raison et Humanisme. J'adresse à chacun d'entre vous mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour 2019. Seul le discours prononcé fait foi. Mardi 8 janvier 2019

Discours des voeux du Maire de Villeneuve-sur-Lot, Patrick CASSANY
Ville amie des ainesAgendaz 21Ville fleurieVille amie des enfants